Mes stades émotionnels lorsque mes enfants sont malades | Helixia

Le HUB

Tous les articles

Mommy Blogger

Mes stades émotionnels lorsque mes enfants sont malades

TPL Moms

Publié le 29 mar, 2018

Publié dans Mommy Blogger, Enfants, Santé

En tant que maman de deux enfants qui vont à la garderie, je suis passée plus souvent que je ne l’aurais voulu par plusieurs stades émotionnels quand ces derniers ont attrapé des petits virus. En outre, on dirait qu’ils tombent toujours malades quand j’ai une grosse semaine de travail ou des événements importants (comme mon déménagement dans mon condo). Heureusement, j’ai développé des moyens pour m’en sortir, en rigolant un peu de comment je réagis face à leurs petits bobos.

 

Tout d’abord, comme plusieurs parents, on passe souvent par une phase de déni. On se dit que ce n’est rien, que c’est juste un petit nez qui coule, ou sûrement les dents (j’ai même plus le droit d’évoquer cette cause à la maison parce que ça fatigue trop mon conjoint, qui n’y croit plus !). Certains y verraient un désintérêt de la part des parents, mais j’y vois plutôt l’espoir d’un jour meilleur et surtout de souhaiter que sont enfant ne sera pas malade. L’important c’est de prendre tous les signaux qu’envoie l’enfant malade pour s’assurer qu’il est correct même si ça peut amener au deuxième stade qui arrive juste après.

 

Ensuite vient la phase un peu plus drôle pour n’importe qui qui en est témoin. C’est souvent le moment où les parents deviennent très anxieux par rapport aux symptômes des enfants. « Et si jamais », qu’on se dit avant de commencer à s’emballer. Eh oui, c’est le moment de googler tous les symptômes, de trouver la maladie la plus weird et d’appeler Info-Santé ! Dans cette phase, on finit souvent par se faire dire qu’un enfant en bonne santé, dans les conditions dans lesquelles nous vivons, ne peut pas attraper le scorbut. Ça va aller ! Ce qu’il y a à faire, c’est rester vigilant et aller à la clinique si les symptômes du petit rhume s’aggravent. Je me sens souvent très anxieuse dans ces moments la et j’ai la chance d’avoir des amies qui m’aident à me sentir correct que mes enfants aient attrapées un petit rhume. Deux trois respires et un petit appel à info-santé aident souvent à ce sentir mieux pour passer à l’étape suivante.

 

Enfin, c’est le moment de la phase de résignation. On appelle à notre travail pour dire qu’on ne rentre pas, on passe la journée à faire des affaires tranquilles, et ce, en lavant la maison au grand complet et en se lavant les mains aux 5 minutes. C’est un peu du dépit qui vient avec une force intérieur de tout prendre en charge pour s’occuper de son petit loulou. C’est le temps de prendre du temps pour son enfant et pour soi. Prendre un bain en famille, écouter des films collés, d’aller prendre une marche, de faire des cabanes de couvertes, de cuisiner une bonne soupe sont les conseils qu’on propose pour s’aider à aller mieux.

 

Ceci dit, pour rendre la tâche plus ardue, il y a aussi ces éléments qui peuvent s’ajouter …

Avoir plus d’un enfant

 

Alors là, c’est la joie ! Vous avez toutes les chances que vos enfants jouent à la tag-virus, en plus de vous donner l’occasion de vous stresser sur une plus longue période. Il faut donc ajouter le stade #BureauDeHauteSurveillance, au cours duquel vous vous devez d’être toujours aux aguets pour que vos enfants n’échangent pas leur gobelet ou qu’ils ne mangent pas avec la même fourchette, etc.

 

 

Attraper le virus vous aussi

 

Si vous êtes chanceux, c’est le moment d’être à votre tour malade et d’essayer d’appliquer ce que vous avez essayé de faire avec vos enfants. Vous vous dites donc que ça ne vous arrivera pas, que ce n’est pas si grave. Puis, ça l’est un peu, finalement. Enfin, vous relavez tout et vous vous reposez !

 

Dans tous les cas, c’est jamais drôle de voir son enfant malade, alors autant rire un peu de ce que nous pouvons contrôler, soit nos réactions de parents !

TPL Moms

TPL Moms s’adresse aux mamans urbaines qui ont envie d’avoir un regard franc sur la maternité et qui souhaitent vivre cette aventure de façon réaliste. Présenté avec juste ce qu’il faut d’intelligence et une bonne dose d’humour, notre contenu collaboratif ressemble es conseils, des anecdotes et des choses-pas-disables.

Suivre TPL Moms sur : Website , Twitter ou Facebook

Publié dans Enfants, Santé